Couver.jpg
523713_437890519590595_1631023658_n
523713_437890519590595_1631023658_n

press to zoom
La Reine du Sud
La Reine du Sud

press to zoom
19
19

press to zoom
523713_437890519590595_1631023658_n
523713_437890519590595_1631023658_n

press to zoom
1/68

Retrouvez-nous sur Facebook

  • Facebook réflexion

Notre Chaine YouTube

NOS PARTENAIRES

Seydou Sane Prime les 10 meilleurs élèves de CM2 de l'école élémentaire Birame Beye IEF .

Après avoir accepté de parrainer la journée de l'excellence le 12 juillet 2021 de l'école élémentaire Birame Beye en dotant de matériels didactiques à tous les meilleurs élèves des différentes classes (du CI au CM2 pour 14 classes), je suis de nouveau revenu ce jour 10 novembre 2021 à l'école Birame Beye remettre des bourses et des tablettes aux 10 premiers élèves issus des résultats du CFEE 2020/2021. Félicitations à l'équipe pédagogique de l'école pour avoir obtenu un résultat de 100% à l'entrée en sixième et plus de 95% au CFEE. Merci pour la chaleur de l'accueil et l'engagement du personnel et des parents d'élèves venus honorer de leur présence à cette cérémonie que nous avons voulu sobre et significative. Ensemble nous arriverons

l'université Assane SECK croule sous le poids de la dette

l'université Assane SECK croule sous le poids de la dette. l'alerte est lancée ce mercredi par la coordination SAES de l'institution Universitaire qui faisait face à la presse. le budget alloué à l'institution s'élève actuellement à environ Quatre milliards sept cent millions de nos francs alors que l'université est passée de 2019 à 2021 de 4000 étudiants à environ 10.000 étudiants en terme d'effectif sans cesse croissant. Selon les syndicalistes, le budget doit être adopté sur la base des réels besoins de l'institution.

l'institution Universitaire assane SECK de Ziguinchor traine une dette estimée à plus de quatre milliards de francs CFA en terme de charge (impôts, FNR, Fournisseurs, Senelec, Sonatel, SDE). Il faut y ajouter les frais induits par l'inflation des heures complémentaires et de vacation non pris en compte dans le faible recrutement du PER.

Propos de Guy Marius Sagna juste après le décès de son père

Il était d'une générosité qui nous dépassait. Il aimait ses enfants. Il nous semblait qu'il aimait aussi les autres comme il aimait ses enfants, leur accordant ce qu'il accordait à ses enfants.

Il est parti comme il a vécu. Il n'a fatigué personne, ne s'est plaint de rien, n'étant un fardeau pour personne. Dans son sommeil.

Cela fait plusieurs années qu'il était allé s'installer dans notre village Ètomé. Il adorait son village, sa terre africaine et sénégalaise de Casamance. Il ne supportait plus de rester longtemps en dehors de son pays Bayott. Il l'aimait tellement que je me disais parfois que peut-être que Célestin, mon père, avait du entendre André Matswa. "S'il t'était demandé de choisir entre ta mère et ta patrie, sauve d'abord ta patrie. Car si ta mère mourait, tu aurais besoin de terre pour l'ensevelir, et en sauvant la patrie, elle sera ta terre et celle de tes descendants". C'est dans la terre de son Étomé qu'il chérissait tant qu'il reposera.

Pour le joola bayott, il n'y a pas plus grand bonheur que d'assister à la sortie de ses enfants du bukut. Je suis heureux d'avoir pu lire au mois de septembre dernier le bonheur de mon père sur son visage pendant tous ces jours passés dans le bukut de Ètomé.

Merci beaucoup pour les prières et mots de réconfort contenus dans vos innombrables messages et appels que j'ai reçus.

La seule fois où j'ai vu les larmes de mon père, c'est quand, en 2020, après la marche vers le palais présidentiel contre la hausse du prix de l'électricité tous mes 08 codétenus furent libérés et que moi je restais encore en prison au Camp pénal pendant 03 mois.

C'est vous toutes et tous qui avaient séché les larmes de mon père en me libérant de prison. Vous lui avez rendu le sourire. Voilà pourquoi je pense que c'est à moi de vous présenter mes condoléances. Que son âme repose en paix!

GMS.

Guinée-Bissau: le PAIGC contre une tentative de révision constitutionnelle à l'initiative du président.

Le secrétaire à la Communication et à l'Information du parti historique de Guinée-Bissau, de passage à Paris la semaine dernière, a annoncé à RFI que son parti n'acceptera jamais cette révision qui vise à « renforcer » les pouvoirs du président, en violation de la Constitution en vigueur dans le pays. Mounirou Conté dénonce également le soutien que la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) apporterait à ce processus.

Source: RFI

La colère des habitants du village de Djibélor c’est à Ziguinchor. Ils ont bloqué pendant plusieurs heures l’axe Ziguinchor Oussouye ce matin pour exiger l’éclairage et l’érection de ralentisseurs sur ce tronçon de la route nationale très accidentogène.les populations de Djibélor menacent de réitérer de pareilles actions si les autorités n’accèdent pas à leur requête.